La femme cachée, Colette

IMG_6960 2J’ai profité d’un tour à Emmaüs pour acheter quelques romans classiques qui manquaient à ma bibliothèque. Que des Folio bien sûr, psychorigidité oblige.

Je n’avais jamais rien lu de Colette. Ou plutôt j’avais tenté mais sans succès. J’avais moins de dix ans et j’avais rangé dans MA chambre Le Blé en herbe. Je trouvais le titre (et la couverture) si beaux… Et j’ai dû me contenter de ce seul souvenir car je n’avais absolument rien compris et n’avais pas dû dépasser les toutes premières pages. J’étais décidée à retenter l’expérience presque vingt ans plus tard.

« La femme cachée » c’est le nom de ce recueil de nouvelles sur lequel je suis tombée. Et j’ai adoré. Ce sont de très brèves histoires (moins d’une dizaine de pages chacune) aux descriptions vivantes et pleine d’esprit. On y croise par exemple un promeneur de poule et un promeneur de renard, un homme à la femme bien trop jolie, deux automobilistes en panne ou encore un meurtrier en vadrouille. Une belle façon de parler de l’humain et de redécouvrir le début du siècle

Moi qui craignais de me heurter à nouveau aux mots de Colette, je découvre en fait un style riche, minutieux. Et Le Blé en herbe, ce sera sans doute pour bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :