Dans une coque de noix, Ian McEwan

IMG_8232

Une fois de plus c’est un podcast de « ça peut pas faire de mal » de Guillaume Gallienne qui m’a donné envie de découvrir un roman sur lequel je ne me serais sans doute pas penchée, notamment parce que l’auteur n’est pas francophone.

Mais la voix de l’acteur a su capter mon attention et le fil de l’intrigue, plus qu’originale, a fait le reste. Mon seul regret peut-être : avoir écouté en entier l’émission radio, qui en révèle beaucoup sur le roman.

Car c’est une véritable intrigue mais dont on connaît d’abord les meurtriers : une femme et son amant. Leur victime à venir ? Le mari officiel évidemment. Mais qui n’est autre que… le père du narrateur ! Lui-même étant l’enfant à venir, encore logé dans le ventre de sa conspiratrice de mère. Je trouve le dispositif vraiment inattendu et servant parfaitement la trame narrative. Témoin auditif malgré lui du complot familial, le bébé – nourri aux podcasts radio d’ailleurs – se révèle d’une lucidité, d’une culture et d’un humour étonnants et nous décrit de manière surprenante son écrin in utero et ses relations à sa mère.

Beaucoup y voient une intéressante réécriture d’Hamlet, mais je dois personnellement avouer mon énorme lacune en la matière…

Je n’ai pas spécialement apprécié le style de l’écriture (bien que certains passages m’aient vraiment marquée) mais je manque clairement d’objectivité lorsque je lis un roman traduit et ici la force de l’histoire doit peut-être se suffire à elle seule (même si là encore j’ai un peu de mal avec cette idée).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :